Pénuries d’eau


Pénurie d'eauLe liquide précieux s’est encore une fois fait désirer dans quelques quartiers de la banlieue dakaroise hier. Le tour effectué dans les quartiers Nord-Foire et Hlm Grand-Yoff a été édifiant.

Les populations touchées par la rupture d’eau ont vivement dénoncé la situation qui a négativement impacté sur leur journée. Ce d’autant plus que la pénurie a été programmée pour ce week-end, en vue d’une peinture qui doit être effectuée sur le nouveau tuyau de l’Usine Keur Momar Sarr. Précisé­ment les jours où tout le monde reste à la maison et où les gens font plus usage à l’eau. «On ne coupe pas l’eau les week-ends. Cela a vraiment été une erreur de la part des autorités, elles ont très mal calculé la coupure. Elles auraient dû la programmer les jours ouvrables mais pas le week-end», fustige M. Touré.

 

Ce père de famille aux Hlm Grand-Yoff s’est indigné que les Dakarois subissent encore des coupures d’eau après les malheureux incidents du tuyau de Keur Momar Sarr, qui avaient causé des dégâts aux Sénégalais. «Nous sommes vraiment fatigués, il faut que le problème soit réglé une bonne fois pour toutes, car les gens n’en peuvent plus», peste-t-il debout sur le seuil de son domicile, le chapelet à la main, guettant la prière du vendredi. Ce sentiment de haine habite Ndèye Fatou Ndiaye, restauratrice à quelques mètres de chez M. Touré.

 

Il est inimaginable de cuisiner sans eau. Du moins dans les restaurants. Et ce n’est Ndèye Diakhaté qui le démentira, elle qui a vu son activité tourner au ralenti sans compter le désastre financier qu’elle craint de subir, malgré des efforts fournis. Sans détour, la restauratrice, Séné­galaise bon teint, informe sur son vain investissement. «Je me suis levée le matin pour aller chercher de l’eau jusqu’à Nord-Sipres. Cela m’a pris beaucoup de temps, car j’avais autre chose à faire que de faire des kilomètres à la recherche de l’eau.»

 

Ce calvaire se répercutera sur sa marge bénéficiaire. «J’ai cuisiné tardivement donc je n’ai pas pu finir à temps. Du coup, le rendez-vous avec les clients a été faussé. Là le repas est prêt, mais tout le monde est parti car le vendredi est une demie journée», a-t-elle expliqué, en servant des clients dans son local. Mme Diakhaté a surtout interpellé les autorités de ce pays, leur implorant de prendre en charge la question du liquide précieux, qui est aussi source de vie afin qu’elle puisse travailler et gagner sa vie. Sans crier gare, Aliou Cissé, un des clients, lance : «On a des problèmes pour prendre un bain, boire à sa soif, bref, la situation est trop dure. Les habitants des Hlm Grand-Yoff sont les plus fatigués par les coupures d’eau, car c’est devenu une habitude par ici et cela n’est pas normal.»

 

Aïssatou Sané, femme de ménage dans une demeure de ce même quartier, est tout aussi préoccupée. Cependant, contrairement à la restauratrice, cette Sénégalaise bien ronde se demande comment faire pour économiser ses deux petits fûts d’eau afin qu’’ils puissent servir toute la famille pendant deux ou trois jours. «Mon problème, c’est que ma réserve d’eau ne suffira pas si cela se prolonge. J’essaie d’économiser de mon mieux, mais je crains que ces fûts finissent avant le retour de l’eau», marmonne-t-elle en train de nettoyer du riz. Les maçons sont tout aussi handicapés que les ménagères. Eux qui voient leurs travaux tourner au ralenti à cause du manque d’eau.

 

En chantier à Nord-Foire, près du cimetière, Amadou Ndior et ses camarades ont dû louer les services d’un charretier qui leur fournit de l’eau à 750 francs Cfa le fût. «Le charretier nous vend l’eau qu’il est allé chercher dans un bassin à Kamb-ga. Nous en sommes à notre quatorzième fût et cela nous coûte cher. En plus, cela nous a énormément retardés car d’habitude, on commence le travail à quatre heures du matin mais aujourd’hui, on a commencé à huit heures», déplore Ablaye Ndior.

 

Source: Senego

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s