Sénégal : Le projet de l’église Saint Paul à Dakar n’avance pas


Le projet Saint Paul : Quel est son coût réel ? Quel est le montant réel des contributions des fidèles et autres apports ? Pourquoi n’avance-t-il pas ? ce sont là les questions ainsi qu’à bien d’autres auxquelles l’Abbé Alphonse Seck apportera des réponses, à l’occasion d’une conférence de presse qui aura lieu, le samedi 11 juillet 2015, à 17h, à l’église paroissiale de Grand-Yoff de Dakar. La presse et le grand public y sont donc conviés pour en savoir plus.

Si au départ, il s’agissait d’un projet paroissial dont l’objectif était d’offrir un lieu de culte à la communauté catholique de Grand-Yoff, ce projet est devenu diocésain depuis l’an 2000. Nous connaissons toutes les campagnes de mobilisation diocésaine qui ont été menées en direction des fidèles établis dans l’archidiocèse, en Europe ou en Amérique.

Ce projet souvent évoqué est largement méconnu dans ces différentes composantes. En dehors du Sanctuaire diocésain dédié à l’Apôtre Paul, il a déjà permis la réalisation du Collège Thiandoum dont la première pierre a été posée le 21 mai 2005, pour un coût global d’un milliard 250 millions de francs. Il accueille actuellement plus de 3000 élèves.

Le projet de l’église Saint Paul est le projet de lieu de culte le plus important réalisé au Sénégal et en Afrique de l’Ouest après la basilique de la Paix à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire. Cette église d’une contenance de plus de 10.000 places est dotée d’un parking de 195 véhicules, une morgue de 24 boxes, une bibliothèque/musée, locaux paroissiaux et service de pompes funèbres. Son coût global est de 3 milliards 400 millions francs Cfa.

Et ce n’est pas tout. Le projet Saint Paul prévoit également des infrastructures sur d’autres sites : un jardin d’enfants à la Cité Keur Khadim et un Centre Socio-professionnel sur le terrain de l’actuelle église paroissiale de Grand-Yoff.

Le projet Saint Paul est véritablement un projet ambitieux pour l’Archidiocèse de Dakar. Il pèse au moins près de 5 milliards francs Cfa.

Seulement cela fait 15 ans que l’on parle de ce projet. Pourquoi toutes ces années d’attente sans le moindre signe d’apparition du clocher du Sanctuaire Saint Paul ? Quelle est l’organisation mise en place pour gérer un tel projet ? Quel est le montant mobilisé par rapport au coût global et comment cela a-t-il été géré ? Quelles sont les perspectives ?

Toutes ces questions trouveront ainsi leurs réponses au cours de la conférence de presse de l’Abbé Alphonse Seck.

source: http://fr.radiovaticana.va

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s