Face à face avec un produit de la cité, Macoumba SARR dit « INCE », un ancien légionnaire toujours en mission.


Présentez-vous à  la cité ?

Je m’appelle Macoumba SARR de mon vrai nom,  mes amis m’appellent INCE. Je suis né à Thiès en 1985 mais j’ai fait toute mon enfance dans la cité. Étant plus jeune, J’ai subi une formation militaire en France où j’ai été recruté par la légion étrangère que j’ai servi fièrement pendant des années.  Par la suite j’ai eu un accident très grave et je suis revenu au pays ici à Dakar où je suis établit depuis lors.

Ces derniers temps on vous a senti  très actif socialement dans le quartier, pouvez-vous nous en parler ?

A mon retour au Sénégal j’ai voulu faire quelque chose de bien, rendre à ce pays tout le bien qu’il m’a procuré. C’est dans ce sens qu’en 2013  j’ai créé ma fondation du nom de « DEF LOU BÄÄKH». Cette fondation, comme son nom l’indique, a pour objectif d’œuvrer socialement pour le bien dans beaucoup de domaines notamment dans l’éducation, l’environnement, la santé. D’ailleurs en ce qui concerne la santé  la fondation distribue souvent des médicaments que nos collaborateurs depuis l’étranger nous envoient.

Ces actions ne sont-elles pas faites à des fins purement politiques ?

Je suis quelqu’un de très sensible. Là où j’étais à la légion étrangère, on a été éduqué dans la solidarité et la fraternité. C’est cette éducation qui demeure en moi et qui me motive et me pousse  à œuvrer dans cette voie. Ce n’est pas pour des raisons politiques que j’ai crées cette fondation.

Pourtant durant les élections locales on vous a vu au côté de Moussa FALL ?

En effet, durant les élections j’ai été sollicité par ce dernier (il parle de Moussa FALL). Quand j’étais  gamin il a fait des choses( de bonnes actions) qui m’ont marquées c’est pourquoi après avoir pris la décision de se présenter aux élections locales et qu’il m’a sollicité je ne pouvais que l’appuyer. Cet homme est un  bon monsieur. Toutefois je tiens à le préciser encore INCE ne fait pas de la politique. Pas pour l’instant en tout cas.

« Pas pour l’instant », est-ce à dire que vous envisagez de faire de la politique dans le futur ?

(Là il rit).Je ne sais pas encore ! Cependant  personne ne sait de quoi demain sera fait. Tout ce que je peux dire c’est que toutes les actions que je suis entrain de mener ne sont pas faites à des fins politiques. Elles sont purement sociales et totalement désintéressées.

Quelles relations avez-vous avec les structures de la cité  notamment l’ASC HLM GRAND YOFF ?

Quand j’étais à la légion étrangère j’ai beaucoup vécu dans la forêt amazonienne. J’y ai rencontré beaucoup de gens et noué des relations également. C’est pourquoi, quand lors de l’assemblée générale de l’ASC, j’ai su qu’il y’avait la commission reboisement et environnement, je n’ai pas hésité à me porter volontaire. Car à travers ces connaissances et mes relations je peux apporter beaucoup à cette ASC sur le plan environnemental. Les actions que j’ai menées avec ma fondation « DEF LOU BÄÄKH »  en sont de parfaites illustrations.( voir photos). Par ailleurs je tiens à encourager l’ASC, ses dirigeants notamment le président Oumar DIME avec qui j’entretiens de très bons rapports et que je félicite au passage, et tous ceux qui œuvrent pour qu’elle avance et franchisse un pallier supplémentaire. L’ASC a besoin d’être soutenue et de sentir les populations derrière elle et pour cela chaque habitant de la cité se doit d’apporter sa pierre à l’édifice.

Quelle est votre relation avec les autres associations de la cité ?

En ce qui concerne mes relations avec les autres associations de la cité je dois dire que  y’en a que je connais et d’autres que je ne connais pas. Mais à chaque fois qu’elles ont des manifestations et qu’elles me sollicitent je suis là pour les écouter, les conseiller et les aider. Pour moi tant que l’association œuvre dans le bon sens et dans l’intérêt du quartier je ne peux qu’adhérer à leur vision. Alors je ne manquerai pas de les aider et de leur prodiguer des conseils à chaque fois qu’elles auront besoin de moi.

Quel regard portez-vous sur le site internet http://www.hlmgrandyoff.com?

Je trouve que c’est une bonne chose car ça permet d’informer en temps réel. C’est une initiative que tous les habitants de la cité devraient appuyer et soutenir car aujourd’hui on peut savoir tout ce qu’il y’a dans la cité en un clic. Vous faites du beau travail au quotidien pour le bien de la cité et ça, ça n’a pas de prix. Je vous encourage à continuer dans cette voie.

Le mot de la fin ?

Je conseille aux habitants de se regrouper main dans la main et d’être uni pour l’avenir de la cité. Cette cité nous appartient à nous de travailler dans son intérêt et d’impacter sur son développement.

.

Une réflexion sur “Face à face avec un produit de la cité, Macoumba SARR dit « INCE », un ancien légionnaire toujours en mission.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s